Antoine Havet est membre de l’équipe de France de vol à voile. Son approche de la recherche de financement associe utilement sponsoring et financement participatif. Il nous en dit plus…

Antoine tu as récemment lancé un nouveau site Internet. A quels besoins répond ce nouveau site ?

havet4J’ai conçu ce site pour créer un lien plus fort entre ceux qui contribuent à ma saison sportive et moi, en proposant plus de contenu que ce que je faisais auparavant sur Facebook, notamment pour les anglophones. Ce site est une manière de mettre en avant mes sponsors en leur offrant un support de communication supplémentaire, mais aussi d’avoir des infos récentes : savoir où et quand sera mon prochain entraînement ou ma prochaine compétition par exemple. Avec ce site, vous pouvez découvrir mon parcours, mes vidéos, mes podiums, et vous sentir plus impliqué dans mon projet, d’où l’idée de créer quelque chose à mi-chemin entre le financement participatif (crowdfunding) et le sponsoring.

L’offre de parrainage que tu proposes inclus à la fois du sponsoring classique et un financement participatif. Quel constat t’as amené à ce choix ?

Je souhaitais offrir la possibilité à tout ceux qui souhaitent me soutenir de le faire, que ce soit des particuliers comme des entreprises, chose qui est limité avec un site de crowdfunding classique. J’ai donc eu l’idée de créer plusieurs offres que j’ai appelé « Gliding Pack », avec différents niveaux de fidélité en fonction du budget proposé et des contreparties voulues, pour m’adapter au plus large public. J’ai pris le parti de ne pas créer mon projet sur une plateforme de crowdfunding existante pour plusieurs raisons. La première est que le crowdfunding est limité dans le temps, et si le budget final n’est pas atteint, vous ne récoltez rien, et vous perdez tout le bénéfice du travail que vous avez déjà accompli. Même si ces sites spécialisés nous aident pour créer notre projet, je n’y ai pas vu assez d’avantages pour me lancer. Sans oublier que créer son propre site est bien plus sympa et a tellement d’avantages ! Il faut noter aussi que la plupart des sites de financement participatif encaissent une commission allant de 5 à 20% sur votre budget final, ce qui est assez important, étant donné que mon projet est déjà finalisé. Pour finir, je dirai que je suis toujours plus axé vers les entreprises dans mes recherches car mon but est de créer un lien fort pour quelques années, comme c’est déjà le cas avec le Groupe NICAEA qui me suis depuis 2013.

… et donc techniquement, est-ce facile de trouver une plateforme de paiement à associer à un blog ?

Oui, bien sûr ! Avant de créer mon site, il a fallu monter mon projet, trouver des idées de contreparties, et notamment m’assurer que tout cela était faisable. Je souhaitais pouvoir permettre un paiement en ligne, et aussi sécurisé que sur les autres sites (comme ceux du crowdfunding). J’ai donc comparé les possibilités qui s’offraient à moi et la plus simple était de m’aider de PayPal. Je possédais déjà un compte chez Paypal, et j’ai basculé gratuitement sur un compte « Business », dans lequel j’ai du préciser quelques informations, rentrer de nouveaux codes, etc. Paypal est très sécurisé et maintenant. Je crois que ce n’était pas le cas il y a quelques années. On peut payer quelqu’un sans avoir besoin de créer son compte sur le site, ce qui n’est pas négligeable.

Quelle importance revêt pour toi la communication ?

havet5La communication permet d’abord de partager notre merveilleux sport, à travers de belles images, et d’essayer de faire connaître le vol à voile au grand public. J’ai été l’un des premiers à créer un page Facebook consacré à mes saisons sportives et je suis très heureux qu’aujourd’hui, d’autres pilotes chez les Juniors (Mélanie Gadoulet, Anne Dumas) ou les Seniors (Laurent Aboulin, Aude Grangerey), se soient lancé dans l’exercice de la communication en lançant leur propre page Facebook ! Je suis convaincu que toutes ces belles images et ces récits de vols donneront de nouvelles vocations ! On doit continuer là dedans, le vol à voile est ACCESSIBLE !

 

La communication permet ensuite de créer un lien entre les « supporters », les sponsors et le sportif. C’est quelque chose de très important car sans ceux qui nous soutiennent, c’est difficile de s’entraîner autant que l’on veut, et de pouvoir faire toutes nos compétitions ! Et petit à petit, le but est de toucher le plus grand nombre de personnes possible et de trouver de nouveaux partenaires chaque année, mais cela doit se traduire par de bons résultats en championnat… alors autant rester les pieds sur terre.

La communication facilite-t-elle la recherche de sponsors ?

C’est un plus indéniable, si ce n’est pas indispensable ! Mon nouveau site se veut dans cette optique, proposer du nouveau contenu régulièrement et raconter comment cela se passe ! Essayer de faire partager mon site au maximum, avoir un soutien pour m’aider à réaliser mes objectifs.

Quels sont les éléments clés d’une bonne communication pour un athlète ?

Aimer son sport, aimer ce que l’on fait, partager les plus beaux moments ! On l’a vu récemment avec certains sportifs, la communication n’est pas chose aisée, et il faut savoir manier les réseaux sociaux avec beaucoup de prudence, tout en restant sois-même. Être exemplaire et ne pas montrer des choses qui sortent de l’ordinaire, surtout d’un point de vue sécuritaire, cela me semble primordial.

Son site >> http://antoinehavetgliding.jimdo.com

FB-f-Logo__blue_25   YouTube-icon-full_color-25

JS1 Way – gliding revelation 2015 – L’un des films d’Antoine Havet

Associer sponsoring et financement participatif
Étiqueté avec :                        

Laisser un commentaire