Certains d’entre vous sont tentés de solliciter leurs adhérents pour recueillir des adhésions anticipées ou des dons pour combler un besoin de trésorerie. Ce n’est pas vraiment le bon moment car vos publics ont d’autres préoccupations.

Pourquoi ?

Le confinement qui nous est imposé a coupé les liens sociaux physiques que nous entretenions. Enfermés, beaucoup de gens ressentent, consciemment ou pas, du stress, de l’angoisse consécutive à cet enfermement soudain auquel nous n’étions pas préparés. Leurs préoccupations sont tournées vers l’immédiat : comment gérer les enfants à la maison ? Comment vont mes proches ? Que faire de tout ce temps ? Quelle est la situation sanitaire ? D’autres auront des problèmes d’argent.

Pour d’autres encore, nos soignants et tous les professionnels qui se mobilisent, par devoir ou par solidarité (on les remercie chaleureusement), c’est l’inverse. Ils n’ont absolument pas de disponibilité pour recevoir vos sollicitations.

Autrement dit, quoi que vous fassiez, le nombre ou la forme de vos messages (on ne parle toujours ici que d’une communication dont le but est de générer des recettes pour le club), vous ne serez pas entendus.

En matière de communication, comme de services, votre message doit rencontrer la préoccupation de vos pratiquants et de vos abonnés. Ou que cela réponde à un besoin.

Comment résoudre mes problèmes de trésorerie ?

La situation que nous vivons est exceptionnelle. Il faut des réponses exceptionnelles, qui sortent des schémas de réflexion habituels.

La solution que je préconise est de solliciter les prêts garantis par l’état (Prêts PGE). Ce dispositif est conçu pour apporter la trésorerie nécessaire pour passer cette période exceptionnelle. Une fois la demande faite auprès de la banque, la réponse doit vous être donnée sur 5 jours. C’est plus rapide que toute autre solution de financement.

Il est prévu un différé de remboursement de 12 mois. Le remboursement lui-même pourra s’étaler sur plusieurs années. Pour plus de détails, voyez ma page dédiée aux réponses aux questions économiques des clubs en difficulté.

Comment communiquer en ce moment ?

La communication du moment doit être tournée vers les préoccupations des vos adhérents. Garder le lien, lutter contre l’ennui, l’angoisse, être solidaire, etc. Toutes ont en commun d’amener un réconfort à vos publics.

Mais tous vos publics ne sont pas sur Facebook ! C’est pourquoi je recommande d’utiliser différents moyens de communication. L’émail et les réseaux bien sûr, mais aussi le téléphone. Rien n’est plus proche d’un contact humain (en ce moment) qu’une voix amie au téléphone.

En attendant la publication prochaine d’un article consacré aux diverses façons de communiquer que les clubs ont adopté pendant cette période exceptionnelle, je vous invite à lire l’article de FanStriker sur le sujet, bien qu’il ne traite que des clubs professionnels. Cela peut vous donner des idées.

>> Comment les clubs occupent leurs fans pendant le confinement ?

Thierry Nauleau

Ce n’est pas le moment de solliciter les adhérents pour résoudre vos problèmes de trésorerie
Étiqueté avec :                    

Un avis sur « Ce n’est pas le moment de solliciter les adhérents pour résoudre vos problèmes de trésorerie »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.