L’été apporte son lot de bilans négatifs pour certains clubs. Pour la plupart d’entre eux, il aurait été possible de réagir plus vite si les dirigeants avaient eu la bonne information au bon moment.

Des indices évidents

Lorsque le club engage une dépense non prévue dans son prévisionnel, c’est le premier signe d’une dérive, quel qu’en soit le montant. Il est rare qu’une dépense significative non planifiée puisse être compensée par une recette équivalente. L’accumulation de petites dépenses imprévues peut aussi créer une situation de compte débiteur si elles se produisent au moment d’un règlement récurent important, comme le paiement des charges sociales.

Un défaut de compte rendu économique de la part du trésorier. Sans état chiffrés, sans indicateurs, le comité avance à l’aveugle. Une situation qui dérape peut alors passer inaperçue. Piloter le club avec pour seule vision le relevé de compte n’apporte aucune précision car il ne vous parle que du passé. La mission du trésorier est d’anticiper les difficultés.

Une demande de subvention non déposée, ou déposée hors délais. C’est une ressource qui va manquer sur une action programmée. A moins d’annuler l’action, ce qui n’est pas toujours possible.

Le prix de vos licences est inchangé depuis plus de 3 ans. Du moins pour ce qui est de la part cotisation club. Est-ce que vos charges sont restées identiques, poste par poste, sur la même période ? Tout augmente et si vous n’avez pas reporté cela sur les cotisations, vous serez obligé de créer une activité accessoire lucrative, telle qu’une vente, une soirée, un loto, etc. C’est une charge supplémentaire pour vos bénévoles. Leur bonne volonté a des limites. Mieux vaut éviter de jouer avec.

L’utilité du budget prévisionnel

Votre budget prévisionnel est l’arme numéro 1 anti-dérapage. En lui comparant vos recettes et dépenses réelles, vous détecterez rapidement un écart négatif.

Encore faut-il tenir une comptabilité à jour, et enregistrer vos pièces comptables régulièrement. Au moins une fois par mois, mais dans l’idéal, une fois par semaine.

Des indicateurs pour anticiper

  • Un nombre de licences en baisse, c’est à coup sur moins de recettes pour le club, et des difficultés de trésorerie que vous pourriez anticiper.
  • Si le cout de l’activité par adhérent est deux fois supérieur à ce qu’ils payent en moyenne. Vous allez subir des tensions de trésorerie.
  • Si vous avez un ou plusieurs salariés et que le total des cotisations adhérents est inférieur de moitié à la masse salariale, vous devez déjà subir des tensions de trésorerie.

L’anticipation peut vous éviter beaucoup de soucis. Même si elle ne vous permet pas d’éviter la situation de compte débiteur, elle vous permet de prévenir le banquier. Ce qui vous laisse une marge de négociation supplémentaire.

Thierry Nauleau

Lire aussi >>

Le budget prévisionnel du club : un outil de développement

Comment calculer le juste prix de vos tarifs ?

Le modèle économique des clubs sportifs est obsolète

Comment prévenir une situation économique dangereuse ?
Étiqueté avec :            

Un avis sur « Comment prévenir une situation économique dangereuse ? »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :