Les chiffres ne mentent pas ! L’usage d’indicateurs de pilotage chiffrés est souvent révélateur des forces et des faiblesses d’un projet de club.

Par exemple, si le nombre d’enfants adhérents est en baisse, un mois après l’ouverture des inscriptions, cela révèle nécessairement une difficulté :

  • Soit une difficulté de fidélisation. Et il convient de s’interroger sur les causes internes de cette baisse.
  • Soit que le bouche à oreille est neutre ou négatif, et il faut comprendre ce qui ne plait pas aux enfants ou aux parents.
  • Soit encore que les parents des futurs adhérents n’ont pas, ou qu’ils ont mal compris ce que propose le projet de club.

Ne pas mesurer les écarts de coût d’une activité sur le long terme va affaiblir le résultat global de l’association, avant que vous vous en rendiez compte. Si votre temps de réaction est plus long, Au bout du compte, c’est de l’argent perdu pour le club.


Il n’est pas rare qu’un club qui souffre aujourd’hui du manque de cadres bénévoles ait tardé à mettre en place des mesures de relance du bénévolat. La vision de vos besoins, croisée avec des chiffres objectifs, comme la moyenne d’âge des cadres sportifs, ou de ramener ce besoin à un nombre d’équipes et de pratiquants, vous permet d’anticiper des variations probables de vos besoins.


Les indicateurs vous aident à mieux comprendre l’évolution de facteurs internes et externes au club. Et parfois cela vous permet d’éviter des situations difficiles à vivre.

Ils vous permettent de gagner du temps sur des actions correctrices. Et « le temps, c’est de l’argent ! ». La culture de l’évaluation s’acquiert mieux si votre motivation est concrète.

Le choix des indicateurs

L’erreur serait de tout mesurer. Un indicateur pertinent est choisi pour une donnée stratégique du projet de club : comme certaines données économiques, ou les taux de fidélisation.

D’autre indicateurs ne sont pas significatifs, ou bien ils vous prendront du temps pour une information dont vous ne tirerez aucun enseignement. Comme par exemple le suivi du nombre de partenaires. Car ce chiffre dépend non seulement de la qualité de votre offre de contreparties, mais aussi de la « glorieuse incertitude du sport ». 

Exploiter vos indicateurs

Se donner des moyens de mesure c’est bien, mais il faut aussi les exploiter. L’information en elle-même est factuelle. C’est la décision que vous prendrez à la lecture de vos indicateurs qui fera bouger les choses.

Ce qui suppose que vous fassiez l’effort de présenter à votre comité les conséquences de ce que vous avez mesuré, ainsi que des solutions à y apporter.

D’une certaine façon, piloter votre projet vous oblige à communiquer.

Des bénéfices tangibles

Le premier bénéfice de l’exploitation des indicateurs est souvent un gain de temps pour l’équipe d’animation. Avec pour conséquence, une motivation renforcée.

Les indicateurs économiques ont vocation à générer des économies, ou des profits supérieurs, selon l’activité étudiée.

Les indicateurs de réalisation d’un projet ou pour but de vous aider à tenir les délais.

Globalement, tous vos indicateurs ont pour finalité de vous aider à améliorer la qualité de votre projet, la qualité de fonctionnement de l’organisation. Et cette qualité permet de fidéliser vos adhérents et vos bénévoles.

Thierry Nauleau

Indicateurs de projet, le dessous des chiffres
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :