C’est un constat qui se vérifie à chaque rentrée sportive : les clubs qui fidélisent leurs adhérents voient leurs effectifs progresser sans faire d’effort particulier de recrutement.

Les clés de la fidélisation. Il y a trois éléments dominants dans la faculté qu’à un club de fidéliser ses pratiquants :

La qualité pédagogique de l’enseignement de la pratique

Sans la maitrise du geste technique, la confiance en soi fera défaut au pratiquant. Sans la maitrise du geste technique, le sportif manque de confiance en lui. Sans confiance, il ne peut y avoir de plaisir à pratiquer. Les éducateurs sportifs sont les artisans de la fidélisation. S’assurer de la progression technique du sportif par un suivi, que ce soit au moyen d’une application, d’une fiche de progression ou d’un simple carnet de notes, est une des façons d’accélérer l’apprentissage du geste.

La progression dans la technique de jeu détermine la décision d’abandonner ou de poursuivre la pratique au moment du choix de renouveler l’adhésion.

Sans la maitrise du geste technique, le sportif manque de confiance en lui.

Sans confiance, il ne peut y avoir de plaisir à pratiquer.

L’attention portée au pratiquant

Comme l’explique Maéva Dumurger, responsable technique du Football club du Chéran (74) « Nous portons autant d’intérêt à notre équipe première qu’aux U7 et c’est pareil pour les féminines. » Un joueur qui se sent considéré donnera davantage de lui-même pour le groupe, qu’il s’agisse de son équipe ou de son club. C’est indissociable des autres éléments clés.

L’attention portée, c’est aussi la capacité à suivre le pratiquant au-delà du lieu et du temps de pratique. Les réseaux sociaux ont largement contribué à développer la communication des associations sportives, mais la plupart du temps cette communication n’est que factuelle, et s’applique au plus grand nombre.

La communication peut inciter les individus à pratiquer et à consommer davantage de sport si elle est personnalisée. Que ce soit pour l’individu ou pour le groupe que constitue une équipe. C’est ce qui explique le succès grandissant des applications mobiles de coaching. De plus en plus de sportifs dans pratiquement tous les sports utilisent une application individuelle.

La convivialité et l’ambiance générale de l’association

Sans ambiance, vous n’avez que très peu de raisons de vouloir rester au club. Les clubs sont des lieux de vie. Les relations que les pratiquants tissent entre eux, ou avec les cadres et les bénévoles du club, sont autant de bonnes raisons de rester

La mauvaise ambiance est donnée comme principal motif d’abandon de la pratique par les enquêtes de fidélisation de plusieurs fédérations.

Seulement l’ambiance ne se décrète pas. Elle est le fruit d’une attitude des dirigeants et des encadrants, d’un état d’esprit, et d’une volonté d’agir, de « mettre l’ambiance ».

Moins d’effort de recrutement

Ce qui ne veut pas dire aucune action de recrutement. Une association ne vit que parce qu’elle se renouvelle. Les adhérents grandissent et vieillissent. Et vient le moment où la pratique ne leur convient plus. Vous pouvez intégrer la fidélisation comme un moyen de recrutement de nouveaux pratiquants. Cela se traduit par le bouche à oreille. La meilleure promotion est la recommandation qui provient d’un utilisateur du service sportif.

Un recrutement basé sur la seule arrivée spontanée de nouveaux pratiquants ne peut aboutir qu’à la diminution du nombre de licenciés. C’est en découvrant cela que beaucoup de fédérations sportives se sont mise en action afin de proposer les opérations de promotions les plus diverses. Sauf que la fidélisation n’est pas intégrée comme élément de réussite. En dépit d’actions ambitieuses, parfois largement financées par les fédérations, le nombre de pratiquants stagne. Savoir quelle population de pratiquant est la plus fidèle et comprendre ce qui la motive permet de concevoir des opérations de promotion plus efficaces.

La notoriété d’un club se développe aussi par les relations qu’il entretien avec les institutions locales et son environnement. Un club qui serait trop centré sur lui-même se coupe des opportunités qui s’offrent à lui. Les actions de proximité, qui permettent d’entrer en contact avec des personnes qui présentent le profil type du pratiquant fidèle, donnent de bons résultats. Encore faut-il avoir identifié le bon profil. Le travail avec les écoles, les mairies ou les autres associations de la ville sont autant d’occasions de nouer des contacts que de faire connaitre la discipline.

Mais dans la pratique, il manque souvent un lien entre l’action de sensibilisation et la prise de décision d’adhérer ou d’inscrire son enfant au club.

Thierry Nauleau

Crédit Photo : Mandy Godin, ASSM

Les clubs qui fidélisent leurs adhérents recrutent mieux
Étiqueté avec :                                            

2 avis sur « Les clubs qui fidélisent leurs adhérents recrutent mieux »

  • 27 septembre 2017 à 20 h 27 min
    Permalien

    Très belle analyse. Je me permet de diffuser votre article au sein de ligue Nouvelle Aquitaine de Volley-ball.

  • 28 septembre 2017 à 10 h 16 min
    Permalien

    Merci. Mes articles sont écrits pour les dirigeants des clubs, donc plus ils seront partagés, plus ils seront utiles. Au plaisir d’en discuter avec vous. Thierry Nauleau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :