Les séniors ne sont pas les seuls à choisir une activité pour la convivialité. Chez les jeunes de moins de quinze ans, l’envie d’être avec ses copains est très répandue. Que ce soit pour la pratique en elle-même ou dans l’après sport, il est important pour eux de se retrouver.

Ça l’est aussi, et plus souvent qu’on ne le pense, pour des raisons sentimentales. Combien d’amours naissantes dans les clubs sportifs des disciplines mixtes ? Souvenez-vous de vos 15 ans… Ne généralisons pas mais le rendez-vous hebdomadaire peut aussi avoir des motivations un peu éloignées de la pratique pour ce qu’elle leur apporte.

Le sport façonne un individu

Le sport permet de se construire et de s’affirmer. C’est important pour un jeune de montrer qui l’on est et ce que l’on vaut vraiment. C’est important de faire savoir que l’on est prêt à y consacrer du temps et quelques sacrifices. Le sportif peut vouloir ces efforts pour atteindre un objectif personnel, comme on peut le voir dans le film « Basket Ball is like a war« , mais c’est aussi une façon d’exprimer à ses amis, à sa famille, à son entourage, ce qu’un jeune a vraiment au fond de lui.

Basketball is like a War from Fono Amsterdam on Vimeo.

Les jeunes aiment la compétition

La compétition est appréciée des jeunes parce qu’elle leur permet de montrer leur valeur. Gagner est gratifiant. Beaucoup des jeunes que j’ai rencontré dans les clubs aiment gagner. Il ne faut donc pas évacuer la compétition des clubs au prétexte que les statistiques vous le disent. Il faut plutôt comprendre que la notion de compétition évolue au fil des générations et des innovations.

La compétition chronométrée ou en opposition selon le modèle historique n’est plus la seule forme d’épreuve que recherchent les jeunes. Les réseaux sociaux, les applications, les objets connectés amènent une autre forme de compétition, les défis, les challenges entre amis.

Les nouvelles formes de compétition

Les mud days, les courses hors-stade, les raids VTT fleurissent un peu partout. La montagne est le milieu où la convivialité est les pratiques sportives sont indissociables. Jamais l’hiver n’a compté autant de Derby et de challenges en tous genres.

Ces épreuves ont en commun d’être organisées par des structures privées, parfois associatives, parfois des entreprises. Les participants à ces nouvelles formes de compétition y trouvent les éléments souvent absents de l’offre dans les structures fédérales : la possibilité de participer en groupes d’amis.

A suivre…

Les jeunes, la convivialité et la compétition
Étiqueté avec :                        

Une pensée sur “Les jeunes, la convivialité et la compétition

Laisser un commentaire