Comment trouver LA bonne idée ? Celle qui fait que le public y adhère, que les médias s’y intéressent et que les partenaires vous permettent de la réaliser ?

Une bonne idée répond à une attente, et ce sera rarement la vôtre. C’est la connaissance de votre public, de ses pratiques, de ses habitudes de communication, de sa façon de consommer du sport, qui fera ou non le succès.

Dans le cas des Big Days in Buno, nous avons concilié un besoin de communication des licenciés, avec un besoin d’information sur l’usage des caméras d’action. Ces matériels constituent une innovation relativement récente et jusqu’à présent, il n’y avait aucune préconisation sur l’usage que des pilotes peuvent en faire.

Le besoin de communication s’exprime à travers la volonté de voir et de réaliser des films pour partager une passion, celle du vol à voile. Mais cela ne concerne que la population des vélivoles. Un noyau mais très motivé.

Une bonne idée rassemble un grand nombre de personnes. Il fallait donc attirer le grand public. Ce sera fait grâce au festival du film de vol à voile. L’innovation à destination du public comporte toujours une part de risque. Ce risque peut être réduit si l’on a pu procéder à une expérimentation préalable. Si le test est concluant, alors il est possible de le reproduire à plus grande échelle.

A chaque public, une action qui lui est destiné. La bonne idée est donc le résultat de deux paramètres qui doivent s’accorder :

  • Une innovation qui répond à un besoin
  • Un caractère attractif pour un grand nombre de personnes

Les médias et les partenaires suivront s’ils peuvent comprendre que votre idée attire un grand nombre de personnes. Ce qui introduit la notion de communication. Communication ou organisation, par quoi devons-nous commencer ? A quoi devons accorder la priorité ? C‘est que j’aborderais dans le prochain sujet.

Les coulisses d’une manifestation innovante : L’idée