Voici les premiers résultats de l’enquête proposée par Marie-Laure Bioteau (1) sur la façon dont les clubs amateurs gèrent leurs bénévoles durant leurs manifestations sportives.

L’enquête se poursuit, donc si vous organisez une manifestation, quelle qu’en soit l’ampleur, vous êtes invité à y répondre (lien direct). Chaque personne y ayant répondu recevra les résultats détaillés.

La moyenne d’âge comme signal d’alerte

L’enseignement le plus significatif de cette enquête est que la moyenne d’âge des bénévoles est un indicateur de la capacité de l’association à renouveler les bénévoles. Toutes les associations (qui ont répondu) qui évoquent des difficultés à trouver ou à renouveler leur bénévoles ont un profil type du bénévole supérieur ou égal à 60 ans.

On peut y trouver des raisons structurelles, comme le fait de recourir de préférences à des personnes expérimentées, mais sans renouvellement, chaque départ apporte un risque, une fragilité potentielle à la manifestation.

Beaucoup de manifestations font état d’un changement de mentalité du bénévole et de la difficulté à renouveler : il y a quelques années, un bénévole donnait de son temps sur toute la durée de la manifestation, au même poste. Aujourd’hui, les jeunes bénévoles acceptent d’être bénévoles mais veulent aussi profiter de la manifestation. Si les deux facettes ne sont pas compatibles, les plus jeunes se porteront moins souvent bénévoles que leurs ainés.

Cela pose la question de l’affectation et de la gestion des bénévoles : Pour toucher et fidéliser ces nouveaux profils de bénévoles, les manifestations doivent s’organiser pour permettre ces flexibilités. Permettre à un bénévole d’être à la fois bénévole et participant/public sans être culpabilisé, diminue le sentiment de contrainte du bénévolat.

Pas de manifestation sans bénévoles

Le bénévolat est a minima un point d’attention dans l’organisation. Cela se prévoit. Les appels et les relances s’anticipent. L’organisation se planifie, mais aucun club ne trouve ses bénévoles sans quelques soucis.

Des différences apparaissent dans l’organisation et la planification au fur et à mesure que la manifestation prends de l’ampleur. Les outils de gestion se perfectionnent. Reste une question de fond pour 57% des associations : comment fidéliser les bénévoles ?

La question est d’autant plus complexe que le profil des bénévoles qui apportent leur concours à la manifestation est très variable. Composé essentiellement d’adhérents, des manifestations annuelles vont également utiliser des personnes occasionnelles, parfois inscrites spontanément.

La renommée et la bonne organisation d’une manifestation facilite la fidélisation et le renouvellement. On s’implique plus facilement pour une cause qui est connue, valorisante, qui développe de la sympathie et des remerciements de la part du public. Sur ces organisations, les personnes sont fières d’être bénévoles. Travailler à la fidélisation des bénévoles va de paire avec le travail sur une organisation carrée et efficace.

Dans cet exemple, la secrétaire de l’Avenir Cycliste Châtelleraudais décrit avec justesse une situation que vivent de nombreux organisateurs, en particulier pour les courses cyclistes.

La sécurisation des postes en question

Mis à part les organisations qui reposent sur une base de bénévoles fidèles et expérimentés, il est un point qui pose problème à de nombreuses structures : comment gérer les absences de dernière minute ?

Nous manquons  d’informations sur ce point, en particulier pour les manifestations qui font appel à plus de 100 bénévoles. c’est la raison pour laquelle nous prolongeons l’enquête. C’est l’un des points les plus intéressants à venir.

Le budget fantôme bénévolat

Mise à part le cadeau offert aux bénévoles, il est rare que l’ensemble des coûts des bénévoles soient évalués (ex : les sandwich, les boissons, un apéro, les frais de réunions de bénévoles…). Si l’on valorise l’ensemble des actions engagées pour fidéliser un bénévole, on s’aperçoit que les associations investissent réellement pour la fidélisation sans en avoir conscience. Les postes comme la formation ou les déplacements sont rarement comptabilisés, donc peu valorisés. s’ils le sont dans le cadre du fonctionnement du club, c’est rarement le cas sur les manifestations.

La richesse produite par les bénévoles, ne l’est pour ainsi dire jamais. Mais Marie-Laure Bioteau pose une question de fond :

Combien coute la perte des bénévoles ?

En matière de fidélisation, tout est lié. Avoir conscience de la valeur des choses apporte souvent un changement de regard sur le problème.

Reformulation du problème

Des questions de fonds peuvent vous permettre de progresser, et conserver une organisation performante. Une fois reformulées, des éléments de réponses apparaissent :

Comment renouveler les bénévoles ? >> Avons-nous intégré suffisamment de nouvelles personnes dans l’organisation ?

Comment fidéliser nos bénévoles ? >> Nos bénévoles ont-ils les moyens de réaliser ce que l’on attend d’eux ?

Comment s’assurer que tout le monde sera à son poste le jour J ? >> Utilisons-nous les outils de gestions adaptés au contexte ? Nos bénévoles ont-ils accès à ces outils ?

Devrons-nous défrayer les bénévoles ? >> Savons-nous pourquoi les bénévoles nous aident sur cette opération ? Qu’attendent-ils de nous ?

Marie-Laure Bioteau et Thierry Nauleau

Crédit-photo : Thierry Sourbier

Si vous faites partie du comité d’organisation d’une manifestation sportives, vous pouvez participer à cette enquête en ligne. Les personnes y ayant répondu recevront les résultats détaillés.

(1) Marie-Laure Bioteau fait partie des organisateurs bénévoles du triathlon d’Angers.

Le site internet du club ANGERS ASPTT TRIATHLON

Leur page Facebook

Leur compte Instagram

Leur Compte Twitter

Lire aussi >>

Ce qui donne envie de devenir bénévole

La fidélisation des cadres bénévoles

 

L’organisation bénévole des manifestations sportives
Étiqueté avec :                    

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :