L’une des raisons pour lesquelles certains dirigeants de club n’aiment pas les réseaux sociaux est que les animateurs de site y publient parfois tout et n’importe quoi. Autrement dit l’énergie des bénévoles qui animent la communication du club se disperse lorsqu’elle n’est pas canalisée. C’est pourquoi je parle souvent de définir la ligne éditoriale pour vos réseaux sociaux.

Pourquoi ?

Le but premier d’une ligne éditoriale est d’économiser le temps et l’énergie des personnes chargées d’animer vos réseaux sociaux, mais aussi le site internet ou la newsletter du club.

Le deuxième bénéfice est qu’il permet de s’intéresser à ce qui compte vraiment pour vos visiteurs, vos fans ou vos abonnés. Vous allez devoir faire le tri de toutes les informations que vous pouvez adresser. Le vieil adage « trop d’info tue l’info » est toujours valable et l’est d’autant plus dans un monde où la communication tourne souvent à la cacophonie.

Définir votre ligne éditoriale structure votre action. Que vous soyez seul ou que vous animiez une équipe de communication (c’est mieux), vous allez prendre un rythme régulier de publication qui va augmenter l’effet de fidélisation de vos abonnés.

Au bout du compte, votre communication ainsi maitrisée sera mieux valorisée et vous devriez en tirer quelques avantages en termes de notoriété et de fidélisation de votre audience.

Comment ?

Il y a plusieurs façons de s’attaquer au problème mais à bien y regarder, la nature même des réseaux sociaux que vous utilisez en dit long sur vos abonnés.

  • Ainsi Facebook est surtout vu des 13/ 34 ans avec une plus forte proportion pour les 18/24 ans.
  • YouTube est regardé par les 18 – 49 ans
  • Les clubs sportifs sont peu présents sur Twitter car assez peu de français y publient des messages. Or le succès de ce media tient à son interactivité.
  • Snapchat et Instagram sont très populaires chez les jeunes, mais comme les dirigeants ne les utilisent pas, et bien les clubs ne sont pas présents non plus sur ces réseaux. Regardez ma vidéo qui vous explique pourquoi il est bon pour un club d’être présent sur les réseaux sociaux.

Pour avoir une page ou un réseau bien vivant, il faut avoir à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’un moyen de communication comme un autre. Si un blog ou un site permet de s’adresser à une audience, une page Facebook ou Twitter, c’est d’abord une communauté et le community manager, celui qui a la charge d’animer tout cela doit avant tout faire vivre sa communauté. La clé d’une bonne utilisation des réseaux sociaux consiste à savoir à quelles informations et à quels contenus vos abonnés sont sensibles.

Bref listez les sujets qui sont attendus et les photos ou vidéos qui viendront enrichir ces sujets. Pour améliorer vos publications, indiquez le ton qu’il faudra leur donner. Limitez-vous à 5 sujets pour commencer.

Vous pouvez également affiner les contenus en fonction de chaque support. Par exemple sur le site, les infos utiles pour s’inscrire, pour venir assister aux matchs et compétitions, quelques articles sur la vie du club et une revue de presse. Sur la page Facebook, la vie du club vue par les licenciés, valoriser les compétiteurs médaillés et sur Instagram (si vos jeunes y sont), les photos prises lors des compétitions et les a cotés.

C’est le moment aussi de préciser les règles internes quant à l’usage des photos et vidéos privées. Si vous ne l’avez pas déjà fait, vous devez obtenir par écrit l’autorisation des parents d’un enfant mineur avant de publier quelque qu’image que ce soit de ces personnes. (Voir le rappel et les sources sur le site service-public.fr)

Vous disposez maintenant des bases pour préparer une communication efficace et bien organisée. Nous reviendrons ultérieurement sur ces sujets qui sont vraiment complémentaires de toute action de recrutement de nouveaux adhérents ou de fidélisation.

Pourquoi, comment une ligne éditoriale ?
Étiqueté avec :                                            

Laisser un commentaire