Le confinement a stoppé net les activités des sports de pleine nature au moment crucial des inscriptions annuelles.  Un moment économiquement important dans la vie de ces clubs. Alors même si les mesures sanitaires nous incitent toujours à la prudence, oui, c’est le bon moment pour relancer votre communication.

Les préoccupations évoluent

Pendant le confinement ce n’était pas le moment. Les gens se sont retrouvés brutalement coupés de leurs repères. La préoccupation du moment était tournée vers l’immédiat : combler le vide.

La sortie du confinement n’était toujours pas le bon moment car les gens voulaient sortir, respirer, se sentir libres, tout en étant encore inquiets. Ils se demandaient comment allait se passer la reprise.

Maintenant, leurs pensées sont tournées vers l’été, leurs vacances. Ils veulent retrouver la liberté, se projeter dans les activités d’été qui se dérouleront nécessairement dans l’hexagone. Donc c’est le bon moment.

La communication est un outil économique

 Le but de la communication n’est pas seulement de donner une bonne image, ou d’animer une communauté, elle doit contribuer aux ventes. Des adhésions et services proposés par le club.

Vos clubs ont besoin de liquidités. Ils ont besoin de reconstituer les réserves. Du fait d’une saison amputée du printemps, vous aurez des pratiquants qui feront un choix économique et ne renouvelleront pas l’adhésion.

Quelles que soient les offres que vous pourriez proposer, la communication est le moyen par lequel le pratiquant reçoit et comprend l’information. Le moyen qui peut influencer sa décision d’achat.

La communication c’est comme une fusée : il y a le contenu, sa charge utile, celle qui va produire un effet. Et le moteur, qui va mettre votre contenu sur orbite. L’email, les réseaux sociaux, le site Internet. C’est la base.

Une fusée à plusieurs étages

Le premier étage d’une communication de club se doit être de planter le décor. De donner à comprendre les valeurs du club et du sport.  Comme dans cette vidéo, pour laquelle l’AAVE nous a consulté.

La représentation d’un sport joue énormément dans la décision d’achat. Pour vous en persuader, le premier motif invoqué par les personnes qui abandonnent au cours de leur première saison est justement que « ce sport ne correspond pas à l’image qu’ils en avaient ».

La suite sera orientée vers le produit proposé : adhésion, découverte, stage, le pratiquant a besoin de comprendre ce que vous lui proposez : le contenu.

Le troisième étage est le plus technique, déclencher la décision du pratiquant.

Le bon moment pour les sports de nature

Vous avez une carte à jouer maintenant. Le tourisme va se concentrer en France cet été.

Ne laissez pas passer l’occasion.

Go !

Sports de nature, c’est le moment de muscler votre communication
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.