La plupart du temps, les projets de développement des clubs ont pour objectif le développement d’une pratique ou du nombre de licenciés, ou encore atteindre un niveau de jeu. Pour y arriver certains prévoient de recruter un entraineur salarié pour pallier le manque de disponibilité des entraineurs et animateurs bénévoles. Ou pour augmenter le niveau de qualification de l’encadrement du club.

La question de fond reste le recrutement des animateurs et entraineurs bénévoles qui est de plus en plus problématique. Le temps est une valeur de plus en plus rare et précieuse. Désormais chaque individu prétend à sa qualité de vie et à profiter, en tant qu’usager ou que consommateur, des plaisirs et des services qui s’offrent à lui, concrètement ou à portée de clic. Jamais les clubs sportifs n’ont eu autant de mal à recruter des cadres bénévoles.

Mais la méthode employée est-elle la bonne ? Dans la plupart des cas, l’incitation à devenir encadrant bénévole est faite sur le ton de la contrainte, de l’exigence ou pire, de la culpabilisation. Une autre habitude consiste à attendre que les candidats à la formation d’encadrant bénévoles se manifestent spontanément. Dans ce cas, on attend longtemps, longtemps…

Si l’on questionne des entraineurs, aujourd’hui reconnus pour leurs qualités humaines et techniques, on s’aperçoit que presque tous ont été sollicités pour devenir un jour entraineur.

La solution, que nous employons fréquemment pour améliorer la structure d’encadrement d’un club, consiste à établir les besoins d’encadrement à court et moyen terme. Vous pouvez facilement préparer vos besoins à l’aide d’un tableau qui recense le nombre et les qualifications des cadres techniques dont vous disposez, auquel vous ajoutez la colonne des besoins pour une situation idéale. Le tout est de l’adapter en fonction du nombre d’équipes, de joueurs, de volume d’entrainement (c’est vous qui voyez).

modèle_tableau_formation

Une fois que vous disposez de ces informations, il est plus facile d’expliquer aux adhérents et aux bénévoles potentiels, ce que l’on attend d’eux en termes de compétences et de disponibilité. Grâce à cette méthode, des clubs mais aussi des comités ou des ligues ont pu relever leur niveau d’encadrement et par voie de conséquence, améliorer la fidélisation de leurs licenciés. Contactez-nous pour en savoir plus.

voir aussi >>

Stop à la course aux entraineurs
Étiqueté avec :                

Laisser un commentaire