Comment rassurer les adhérents pour la reprise ?

16 Juin 2021 | Communication | 1 commentaire

Après deux saisons impactées par la crise de la COVID19, la plupart des adhérents auront une forte envie de reprendre les activités. Mais une proportion inconnue d’entre eux aura de gros doutes quant au déroulement normal de la saison 2021 – 2022. Que pouvons-nous faire pour limiter les pertes de licenciés à la rentrée ? Comment pouvons-nous rassurer les adhérents avant la reprise ?

Que pouvons-nous dire pour les inciter à se réinscrire ?

L’expérience passée nous a appris quelles étaient les conditions qui ont facilité le retour des adhérents. Nous avons observé que les associations qui ont entretenu un lien avec les adhérents pendant le premier confinement ont eu moins de pertes de licenciés au moment des réinscriptions.

Si l’on regarde plus finement, on voit également que les clubs qui s’en sont le mieux sorti, ont proposé des activités en compensation des séances perdues, sur la période d’été. Cela a été perçu par les licenciés, comme un signe de dynamisme et comme une juste compensation économique.

Ces deux actions complémentaires propagent l’image d’un club qui se soucie de ses adhérents. Ce sont des conditions qui facilitent la reprise.

Les principaux motifs de mécontentement ont tous pour origine une interprétation personnelle de la situation. Ce qui n’est pas prévu engendre l’incertitude. L’interprétation mène à l’incompréhension, qui elle-même est source de litiges.

A l’opposé, une attitude et une communication claire de la part du club, quel que soit le traitement de la situation, a suffit informer les adhérents. Sachant à quoi s’en tenir, les réclamations ont été beaucoup moins nombreuses.

Anticipation et communication

Afin de rassurer les adhérents, une association exposera clairement ce qui est prévu en cas de nouvelle restriction d’activités. Cette information doit leur parvenir et être rappelée à plusieurs reprise avant la période des inscriptions.

infographie rassurer les adhérents

Ces informations seront adressées à vos adhérents avant la prochaine assemblée générale, et avant la période de réinscription.

Une meilleure réactivité des clubs…

Après trois confinements et périodes de restrictions, nous avons appris à gérer ces situations. Si ce n’est déjà fait, vous organiserez un débriefing interne pour savoir ce que vous auriez pu améliorer dans la gestion de la crise.

Le but est de réduire l’énergie que vous devrez consacrer à la prochaine crise, réduire les coûts associés, réduire le temps passé à la gestion de la crise proprement dite.

… et garder les bénévoles motivés

Nous avons appris que c’est le manque d’action qui a généré le désengagement de quelques bénévoles dans les clubs. Le but de l’opération ne sera pas nécessairement de garder à tout prix les bénévoles aussi motivés qu’en période normale. Assurez-vous au moins qu’ils répondront présents au moment où vous aurez besoin deux.

Les conseils sont :

1 – Entretenez un contact individuel, et soyez à l’écoute de leurs préoccupations.

2 – Proposez-leur de les impliquer dès le stade de l’idée au projet.

3 – Gardez un lien dans l’action grâce à la personne référente.

4 – Informez toute l’équipe des bénévoles de ce qui se passe dans le club. Pas besoin de grand reportage, ni de page web. Un groupe de type Facebook ou WhatsApp est tout à fait adapté. Le but est de montrer la solidarité entre bénévoles et que ça bouge, y compris en période contrainte.

Thierry Nauleau

Comment rassurer les adhérents pour la reprise ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.